Nicolas Mascret : Créer les conditions de l'interaction entre élèves difficiles en EPS: exemple de forme de pratique scolaire du badminton

Mots clé: 
Education physique et sportive – Construction du sens – Elèves difficiles – Forme de pratique scolaire – Interaction – Badminton
Auteurs: 
Nicolas Mascret
Jury: 
Chantal AMADE-ESCOT, René AMIGUES, Alain BARBOT, Daniel BOUTHIER, Samuel JOHSUA, Pierre THERME
Date de soutenance: 
28/11/2008
Résumé en français: 
En utilisant une méthodologie basée sur l’approche technologique à visée didactique (Bouthier et Durey, 1994), l’objet de notre travail est d’étudier l’impact d’une forme de pratique scolaire du badminton en Education Physique et Sportive (EPS) pour des élèves d’un collège « Ambition Réussite » débutants dans cette activité. Le cadre théorique s’organise autour de l’étude de la transposition didactique en EPS et en badminton, de l’apprentissage coopératif et du rapport au savoir des élèves difficiles. Les apprentissages moteurs et méthodologiques de trois classes différentes sont comparés en fonction d’une part de la présence ou de l’absence de travail en dyade entre les élèves, et d’autre part des relations entre les deux membres de la dyade. Les résultats montrent que le travail en dyade permet des apprentissages moteurs et méthodologiques plus importants en badminton, mais que la nature de la dyade influence fortement l’investissement de ces élèves difficiles et la qualité de leurs apprentissages. La solidarisation des résultats entre les deux membres de la dyade permet d’améliorer nettement les acquisitions motrices et non motrices des élèves. Le sens que les élèves accordent à l’interaction utilisée dans la forme de pratique scolaire du badminton représente ainsi une des conditions de son efficacité.
Résumé en anglais: 
Using technological approach to didactical issue (Bouthier & Durey, 1994), our thesis’ goal is to test a school form of practice of badminton in Physical Education for failing students. Our theoretical framework studies social practices taken as reference at school, cooperative learning and failing students’ relation to knowledge. Motor and methodological acquisitions of three classes are compared according to the form of the dyad work. Results shows us that cooperative learning increase motor and methodological acquisitions in badminton, but its form can influence the investment and the acquisitions of failing students. A school form of practice in which students work in a team of two players is more efficient than a dyad work with two students who are not team-mate. The meaning of cooperative learning established by failing students is one of the conditions of its efficiency.
Fichier(s) associé(s):