Pierre Jean Ensergueix : La formation au tutorat réciproque entre pairs pour l’acquisition d’habiletés motrices complexes L’exemple du tennis de table au collège

Mots clé: 
tutelle, interactions sociales, contexte, genre, analyse interlocutoire
Auteurs: 
Pierre Jean Ensergueix
Jury: 
Daniel BOUTHIER, Fabienne d’ARRIPE-LONGUEVILLE, Jacques SAURY, Christine BERZIN, Lucile LAFONT
Date de soutenance: 
29/04/2010
Résumé en français: 
Cette recherche est une contribution à l’identification des conditions d’efficacité des procédures d’apprentissage entre pairs dans le domaine des activités physiques sportives. Elle vise à explorer l’intérêt d’une formation au tutorat réciproque entre pairs pour l’acquisition d’habiletés motrices complexes en tennis de table au collège. Le cadre théorique est celui de la psychologie sociale du développement et des acquisitions. Notre démarche empirique prend en compte à la fois un contexte quasi-expérimental (1e étude) et un contexte de classe (2e étude). Ensemble, les études confirment la nécessité de préparer les élèves à l’interaction réciproque. Nos résultats indiquent que les participants de la condition de tutorat formé ont retiré des bénéfices moteurs, (méta)cognitifs et socio-émotionnels supérieurs à ceux de leurs homologues de la condition de tutorat spontané. Ils montrent également l’absence d’effet de la mixité dans les dyades et révèlent une mise en œuvre de la procédure, par l’enseignant lui- même, conforme aux attentes. Par ailleurs, ce travail se propose de clarifier la nature des processus sous-jacents à l’efficacité du tutorat réciproque, au moyen notamment d’une analyse des interactions dyadiques. Enfin, une attention particulière est accordée à l’explicitation des dispositifs de formation employés dans chacun des contextes.
Résumé en anglais: 
This research is a contribution to the identification of efficacy conditions of peer learning strategies in the domain of sport and physical activities. It aims at exploring the interest of a reciprocal peer tutoring training for the acquisition of complex motor skills in table tennis at secondary school level. The theoretical framework is social development and learning psychology. Our empirical intervention considers both a quasi-experimental context (1st study) and a classroom context (2nd study). Together, studies confirm the necessity of preparing students for reciprocal interaction. Participants from the trained tutoring condition got higher motor, (meta)cognitive and socio-emotional gains than those of their counterparts from the untrained tutoring condition. No differences between mixed vs. non-mixed dyads were found and the implementation of the procedure by the teacher himself was in accordance with our expectations. Furthermore, this work intends to clarify the mechanisms underlying the effectiveness of reciprocal tutoring, using notably an analysis of dyad interactions. Finally, a particular interest is given to details of the training procedures implemented in each context.